Attention : nos bureaux seront fermés du lundi 23 décembre 2019 au mercredi 1er janvier 2020 inclus.
Ils réouvriront le jeudi 2 janvier 2020 dès 9h00.

Toute l’équipe vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année

Faire
un don
Actualité

Vacances en vue ? Conseils pratiques

Je suis diabétique : quelques conseils pratiques avant de partir en vacances

Le Dr Vanessa Preumont, du Service d’Endocrinologie et Nutrition des Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles nous livre ses conseils...

La planification des vacances est particulièrement importante chez les personnes diabétiques, surtout lorsqu’elles sont traitées par insuline. Les changements alimentaires et les modifications d’activité physique peuvent en effet influencer la glycémie. Il est donc important d’y être correctement préparé, en emportant notamment suffisamment d’insuline et de tigettes d’autocontrôle glycémique afin de réaliser les tests supplémentaires en cas de déséquilibre glycémique. Il est important d’avertir votre médecin traitant de votre projet de voyage afin d’être certain que votre diabète est contrôlé avant le départ et pour d’éventuels conseils y compris concernant la vaccination.

Comment faire ses bagages ?

Une préparation minutieuse de la trousse est indispensable. Celle-ci doit contenir :

  • de l’insuline (ou vos comprimés) en suffisance pour couvrir tout le séjour ainsi qu’un petit surplus qui pourra être fort utile si les doses devaient être augmentées ou en cas d’imprévu (prolongation du séjour, …). Il est également conseillé d’emporter quelques ordonnances permettant éventuellement de s’approvisionner en insuline sur le lieu de vacances. Il est également important, pour les voyages « lointains », de se renseigner sur la disponibilité de votre insuline dans le pays de destination et de son nom commercial
  • des stylos injecteurs (et un stylo de réserve) avec suffisamment d’aiguilles pour les changer régulièrement ou des seringues
  • un lecteur glycémique et un nombre correct de bandelettes réactives. Quelques réactifs pour recherche d’acétone peuvent également s’avérer très utiles
  • une attestation précisant que vous êtes diabétique et justifiant le transport de médicaments et de matériel d’injection, si vous voyagez en avion. Elle doit être rédigée par votre médecin. Cette attestation est indispensable depuis la limitation de la quantité de liquides transportés dans les bagages à main aux contrôles des aéroports. 
    Voici un exemple à faire compléter par votre médecin : Attestation médicale de voyage
  • du « sucre » dans une pochette facile d’accès pour vous « resucrer » correctement en cas d’hypoglycémie pendant le voyage (pour plus d'infos sur le resucrage, demandez notre brochure gratuite "hypoglycémie et resucrage" au 02/374 31 95 ou par email : info@diabete.be)
  • une ampoule de glucagon en cas d’hypoglycémie sévère, à conserver dans le frigo de la chambre d’hôtel. Consultez notre vidéo pour apprendre à vos proches à s'en servir via le lien suivant : voir la vidéo
  • éventuellement des références de médecins ou de centres médicaux auxquels vous pourriez vous adresser en cas de problème durant le voyage (surtout pour les pays lointains)
  • vos autres médicaments éventuels, en quantité adaptée pour couvrir tout le séjour.
  • les médicaments de « vacances » (anti-diarrhéiques, antidouleurs, …).

Que prendre lors des excursions ?

Un imprévu pourrait vous empêcher de passer à table à l’heure habituelle. Cela ne pose pas de problème pour les patients traités par schéma basal-prandial (multi-injections) mais pourrait induire des hypoglycémies chez les patients traités par insuline pré-mélangées ou par comprimés. Il est donc conseillé de se munir d’un petit en-cas. Une carte d’identification indiquant que vous êtes diabétique permettra également à d’autres personnes de vous aider en cas d’urgence (disponible gratuitement au 02/374 31 95 ou par email : info@diabete.be).

Il est recommandé de conserver l’insuline au réfrigérateur (entre 2 et 8°C). Il n’y a cependant pas de danger à la conserver à température ambiante pendant quelques
jours. L’insuline dans ces conditions ne se dégrade en effet que très lentement et ne perd qu’une toute petite partie de son efficacité. Au retour en Belgique, vous pourrez changer la cartouche afin d’en placer une nouvelle qui aura été correctement conservée dans votre réfrigérateur. Dans des conditions inhabituelles de température, ne laissez jamais insuline dans une voiture ou un car lorsque vous faites une pause. L’insuline ne peut pas geler ni être exposée à des températures trop chaudes. Si l’insuline est placée dans le videpoche d’une voiture garée au soleil, elle devient moins efficace. Il est donc recommandé de l’éliminer et de recharger le stylo avec une nouvelle cartouche. Des pochettes de protection spéciales contre la chaleur sont disponibles dans les pharmacies. Elles contiennent des éléments refroidissants et isolants et assurent de ce fait une bonne protection.

Comment adapter ma dose d’insuline en cas de décalage horaire ?

Les voyages nord-sud ne posent que très peu de problèmes car le décalage horaire est inexistant ou faible. Lors des voyages avec décalages horaires importants, par exemple aux Etats-Unis, il est conseillé de discuter avec son médecin des éventuelles adaptations à proposer. Il n’y a en effet aucune formule généralisable. Cela doit être adapté à chaque personne en fonction du schéma de traitement. En pratique, pour les patients traités par schéma basal-prandial, l’heure d’injection de l’insuline basale sera le plus souvent adaptée alors que les insulines rapides continuent d’être réalisées classiquement au moment des repas. La meilleure attitude consiste à demander conseil, en temps utile, à votre médecin. Il envisagera un schéma de traitement adapté à votre voyage si vous lui communiquez des informations concernant la durée du vol et le décalage horaire.

Que puis-je manger pendant le voyage ?

Si vous voyagez par avion, vous avez très souvent la possibilité d’avertir la compagnie aérienne et de demander un repas adapté à votre régime. Si aucun repas n’est prévu à bord, vous avez la possibilité d’emporter l’aliment qui est le plus adapté à votre santé. Il est également conseillé d’éviter de consommer de l’alcool durant le vol. Veillez toujours à rester correctement hydraté pendant le vol et à vous mobiliser suffisamment.

Et les personnes qui m’accompagnent ?

Il est utile de prévenir les personnes qui vous accompagnent que vous êtes diabétique traité par insuline. Ils devraient être capables de vous aider à vous resucrer en cas d’hypoglycémies voire de réaliser une injection de glucagon en cas d’hypoglycémie sévère. Dans ce sens, ils doivent savoir où vous conservez le glucagon car vous ne pourrez pas le leur expliquer en cas d’hypoglycémie. Consultez notre vidéo pour apprendre à vos proches les gestes à adopter : voir la vidéo

Que faire en cas d’hyperglycémie persistante ?

Un contrôle du taux d’acétone (sang, urines) est à réaliser si les glycémies restent élevées ou si vous ressentez des nausées ou des douleurs abdominales. La présence d’un taux élevé d’acétone indique un déséquilibre métabolique et un manque d’insuline. Injectez alors de l’insuline selon les schémas de correction convenus avec votre médecin et buvez beaucoup d’eau. Contrôlez fréquemment votre glycémie pour vérifier la «! normalisation! » du taux. Si vous n’arrivez pas à faire descendre la glycémie malgré des injections supplémentaires d’insuline ou si le taux d’acétone reste élevé, il est recommandé de consulter un médecin.

Et les vaccinations ?

Il n’y a aucune contre-indication à vous faire vacciner si vous êtes diabétique. Votre médecin vous conseillera les vaccinations éventuellement recommandées en fonction de votre futur lieu de séjour. Avec toutes ces informations, il est certain que vous avez toutes les cartes en main pour préparer sereinement votre voyage et passer un excellent séjour.

Il n’y a pas de destination interdite. Une personne diabétique peut voyager partout, comme tout le monde, à la condition d’être correctement préparé.... Bonnes vacances !!

  

Merci pour leur précieux soutien